dimanche 24 mai 2009

Histoire de Civilisation2

Le sacre de l'homme

Résumé : Après les changements majeurs dus à la naissance de l'agriculture, les hommes améliorent leurs conditions d'existence. La vie en communauté nécessite désormais une hiérarchie sociale plus claire et plus stable. Des rôles clairement attribués doivent garantir la sécurité de tous et la pacification des conflits internes. La population augmente. Pour se protéger et améliorer leurs chances de survie, les hommes se regroupent dans des villes. Les premières cités voient le jour. Plus tard, l'apparition de l'écriture permet de compter, de faire du commerce, de noter et diffuser les lois : une révolution dans le mode de vie des êtres humains.



video



Sur lrs trace des Nzsca

À la conquête de l'espace

Revivez la grande aventure spatiale ! Un documentaire-fiction palpitant dévoile les dessous d'une des plus folles batailles de la guerre froide. À partir des années 1950, la guerre froide s'intensifiant, la conquête de l'espace devient un enjeu primordial pour l'URSS et les États-Unis. Grâce aux renseignements fournis par un ancien collaborateur de von Braun, Korolev développe une fusée capable de transporter une ogive de cinq tonnes - un premier pas vers un engin qui pourrait lancer le premier satellite dans l'espace. Wernher von Braun, qui s'est rendu aux Américains en 1945, s'est installé aux États-Unis. Désormais à la tête du programme fédéral de développement de fusées, il tente de persuader le gouvernement d'Eisenhower de construire un satellite made in USA

À la conquête de l'espace À la conquête de la lune 2


video

La conquete de l'espace 3


video

Il était une fois la prohibition


Comment la loi sur la prohibition s'est-elle imposée aux États-Unis entre 1920 et 1933 ? Archives et témoignages racontent l'histoire des années Al Capone. Entrée en vigueur en janvier 1920, la loi sur la prohibition tente pendant plus de treize ans d'interdire la fabrication, la vente, le transport, l'importation et l'exportation de boissons alcoolisées sur tout le territoire des États-Unis. Comment en est-on arrivé à une position aussi extrême ? Le documentaire montre l'influence des organisations chrétiennes, sensible dès le milieu du XIXe siècle, et celle des mouvements féministes qui, à la suite de Frances Willard, voient dans ce combat le premier pas vers une plus grande autonomie des femmes et vers le droit de vote. Mais la réalité est loin de correspondre au rêve. En à peine plus d'une décennie, la violence et la corruption explosent dans toutes les villes et dans tous les esprits, le nombre d'actes criminels est multiplié par deux. Les véritables bénéficiaires de cette législation sont les parrains du crime organisé, Al Capone en tête, qui trouvent dans la contrebande et la multiplication des bars clandestins une source de revenus inespérée. La récession qui fait suite à la grande crise de 1929 décide les autorités à abolir cette loi le 5 décembre 1933

Il était une fois la prohibition1



video


Il était une fois la prohibition2


video


L'armada oubliée de la Chine impériale


Au début du XVe siècle, une flotte puissante dirigée par l'amiral Zheng HE quitte la Chine impériale afin d'exporter la culture chinoise au-delà des mers. En 1405, une puissante armada de soixante navires chinois appareille sous le commandement de l'amiral Zheng He et fait route vers l'Occident. Au cours de sept voyages, cette flotte ira jusqu'en Iran, en Arabie saoudite et en Afrique, en passant par Singapour, la Malaisie et l'Indonésie. Elle possède de gigantesques "bateaux-trésors" auprès desquels les caravelles des découvreurs européens ont l'air de coquilles de noix. Mais, dès 1433, l'empire du Milieu perd son avance maritime, et l'empereur fait cesser les expéditions en mer. La Chine commence à s'isoler et abandonne les océans aux Européens. Le documentaire retrace ces croisières éphémères et oubliées. Zheng He, l'amiral eunuqueMort en 1435, Zheng He, un serviteur musulman castré à 11 ans selon les traditions impériales, aura ainsi visité plus de quarante pays, bien avant que Christophe Colomb n'appareille pour l'Amérique. Ses différentes expéditions représentent un parcours de près de 300 000 km. Navigateur sagace, marchand habile et brillant homme de science, l'amiral eunuque a inauguré des routes commerciales d'un intérêt majeur pour devenir, au service de la dynastie Ming, l'un des plus grands explorateurs de l'histoire


video

Hatshepsout, le mystère de la femme pharaon

Une équipe internationale d'archéologues et de médecins légistes a mené au Caire une patiente enquête afin d'identifier une momie. Vieille de 3500 ans, cette dépouille embaumée a été passée au scanner, comparée à plusieurs autres momies et a fait l'objet de tests ADN. Les résultats obtenus ont montré de fortes similitudes avec les restes des pharaons Thoutmosis Ier et Thoutmosis II. Pour les scientifiques, il ne pouvait donc s'agir que du corps de la fameuse Hatshepsout. Les caméras suivent les inlassables investigations des chercheurs. Première femme pharaon, Hatshepsout est restée sur le trône d'Egypte durant 22 ans. Marqué par de grands travaux, son règne constitue une période de prospérité exceptionnelle.


Hatshepsout,1


video



Hatshepsout,2



video


AndalousieDans l'Antiquité, l'Andalousie est peuplée par les Ibères (mélange d'autochtones et de peuples venus d'Asie mineure), les Phéniciens (ancêtres des Libanais), les Carthaginois (anciens habitants de l'actuelle Tunisie) et les Tartessiens. Andalousie L'Andalousie reçoit des colonies grecques et des comptoirs phéniciens. Elle est ensuite sous l'obédience des Carthaginois, puis des Romains. Elle a été occupée par les Maures de 711 jusqu'en 1492. Durant le Haut Moyen Âge, le détroit de Gibraltar (qui doit son nom à Tariq ibn Ziyad, le conquérant) est le point de passage des invasions musulmanes en Europe occidentale, à compter de 711.L'époque médiévale est islamique pour cette région ; Ferdinand III de Castille s'empara de Cordoue en 1236. Séville fut prise en 1248 et Grenade en 1492, après une pause de la Reconquista durant deux siècles. L'Espagne mauresque s'achèvera par cette région, lorsque les Maures qui étaient restés furent persécutés violemment jusqu'en 1609 où, sous l'ordre de Philippe III, ils furent bannis des terres espagnoles.Voir aussi : Reconquista ; al-Andalus Le pays sous domination mauresque dépassait largement le territoire actuel de l'Andalousie. Al-Andalus s'étendait jusqu'aux limites des Asturies dans son extension maximale. Durant l'Époque moderne, l'Andalousie fournit les conquistadors partant à la conquête du "Nouveau Monde" (voir le livre La emigracion Andaluza a America; les descendants des Andalous actuellement s'appellent "Latinos Americanos") via les Baléares, à partir des rangs de l'armée de Castille qui mit fin au royaume de Grenade en 1492. En 1704, la couronne espagnole perdit Gibraltar qui devint une enclave britannique. Durant l'époque contemporaine, la bataille de Trafalgar se tint près de Cadix en 1805. La proximité avec les colonies espagnoles du Maroc redevint un fait géographique et historique majeur lorsqu'en 1936, éclata la guerre civile espagnole : l'armée de Francisco Franco fut débarquée en Andalousie. Dès le début de l'insurrection elle s'empara de Séville, et le 11 août 1936 fusilla Blas Infante, principal instigateur du mouvement régionaliste andalou. Puis soutenue par les bombardements italiens, Malaga tomba le 8. L'Exposition universelle de 1992 se tint à Séville. En février 2007 les Andalous ont adopté par référendum un nouveau statut d'autonomie, comparable à celui de la Catalogne sur de nombreux points, qui renforce les prérogatives régionales et modifie le mode de financement de l'administration régionale, notamment en lui accordant la moitié du produit de l'impôt sur le revenu (IRPF).





video



la Grande Muraille


En Chine, promenade à pied tout le long de la Grande Muraille, sur les traces de Xuanzang, homme de lettres du VIIe siècle. A l'ombre de cet immense édifice de pierre, le plus long du monde avec ses 6700 kilomètres, construit entre le IIIe siècle avant Jésus-Christ et le XVIIe siècle après Jésus-Christ, le promeneur est saisi par la majesté de cet ouvrage. Au fil de son périple, le marcheur infatigable traverse des déserts brûlants, escalade des montagnes, s'aventure dans des régions oubliées et rencontre des hommes et des femmes qui vivent dans une région où la Chine semble la plus inaccessible.



video


L'Angleterre au Moyen âge




video

L'Angleterre au Moyen âge2



video


L'Angletterre du 17 ciécle



video
L'Angletterre du 18 ciécle

video

Animaux sacrés des Pharaons

Résumé : De nombreux mystères continuent de planer sur l'Egypte antique. Parmi eux, la pratique de l'embaumement des animaux laisse encore perplexe de nombreux chercheurs. Des milliers de momies de singes, ibis, chats et autres ont été retrouvées au cours des fouilles. Les découvertes faites sur le site de Tounah el-Gebel par Joris Peters, paléozoologiste de l'université de Munich, apportent quelques réponses. Edifié en l'honneur du dieu Thot, Tounah el-Gebel regorge de salles souterraines abritant près de quatre millions de momies. Il semble que l'attrait des Egyptiens pour la nature sauvage soit à l'origine de ces momifications massives.

Les animaux sacrés des pharaons 1


video


Les animaux sacrés des pharaons 2



video

Néfertiti à l'épreuve de la science

Le célèbre buste en calcaire polychrome de Néfertiti constitue l'une des grandes oeuvres d'art de l'Egypte antique parvenues jusqu'à nous. Mais la statue conservée au Musée égyptien de Berlin est-elle authentique ? Depuis la fin des années 1980, certains experts en doutent. D'abord parce que les spécialistes savent que la statue a été fréquemment reproduite. Ensuite parce que l'archéologue Ludwig Borchardt, qui s'en est attribué la découverte en 1912, aurait pu la faire fabriquer pour favoriser sa carrière. Afin de déterminer si la statue mérite sa place au musée, les responsables berlinois ont décidé de faire appel à l'archéométrie, une discipline qui confronte différentes méthodes scientifiques, techniques de laboratoire et études archéologiques.

video

La civilisation engloutie

Fresques raffinées et orfèvrerie délicate : depuis 25 ans, l'archéologue canadien Sandy MacGillivray ne cesse de mener des investigations sur la civilisation minoenne en Crète, l'une des plus brillantes de l'âge de bronze, il y a plus de 3000 ans. A l'origine d'une véritable révolution artistique, elle fut en outre la première à paver ses routes. La première surtout à utiliser l'écriture, le «linéaire A», qui rappelle étrangement les langues indo-persanes. Sandy MacGillivray s'est acharné à décrypter les multiples codes secrets de cette civilisation et à comprendre son brutal et mystérieux effondrement qui, dit-on, aurait inspiré le mythe de l'Atlantide.

video

Persépolis, l'Empire perse révélé

Persépolis, capitale de l'empire des Achéménides, reste l'un des sites les plus impressionnants du monde antique. En 520 avant J.-C., Darius Ier ordonne de raser une montagne et d'en utiliser les déblais pour former une immense terrasse de quinze hectares. Il fait venir les meilleurs architectes, artistes et artisans des quatre coins de l'empire. En une soixantaine d'années, ils construisent des escaliers monumentaux, le palais de Darius, la grande porte des Nations, le palais de Xerxès et bien d'autres chefs-d'oeuvre. La plus grande partie sera malheureusement détruite par les soldats d'Alexandre le Grand en 330 avant J.-C. À partir des années 1930, des archéologues allemands mènent une importante campagne de fouilles. Leurs plans très précis ont servi à réaliser les séquences en 3D de ce film. Elles permettent de visualiser avec une extraordinaire précision ce que Persépolis devait être avant sa destruction

video